Papa, la maîtresse elle nous a dit que des virus y en a plein partout. Qu’il y en a des gentils qui nous aident et des méchants qui veulent nous tuer.
– oui, c’est ça celui-là est parti d’un marché aux animaux sauvages dans la région de Wuhan. Ben oui vois-tu, les Chinois vont chasser des animaux sauvages et ils mangent tout et n’importe quoi, des pangolins, des chauve-souris…
– beurk!
– C’est pas leur faute, bichette ! Les Chinois sont pauvres, pas très éduqués…Et puis….je vais te dire quelque chose à l’oreille… ces Chinois croient qu’en mangeant une de ces bêtes ils acquièrent un peu de leur pouvoir. Sans doute croient-ils  qu’en mangeant de la chauve-souris ils se déplaceront mieux dans le noir…. Que veux-tu ce sont leurs croyances. Ne leur jetons pas la pierre. On a eu des croyances aussi nous, aux temps anciens…
Ceci dit, ça ne justifie pas ce qu’ils font subir à ces animaux, entendons-nous bien !  . Ça ne justifie en rien de les entasser dans des cages, d’empiler les cages et tout le reste…Ca c’est de la torture!   je préfère ne pas te raconter, ça va te faire pleurer !
–  oui, ça me ferait pleurer comme la fois où tu as enfermé des escargots dans une cage sans rien à manger pendant quinze jours et qu’après tu les as jeté vivants dans l’eau bouillante….
– oh, exagère pas, c’était que des escargots !
– mais pourquoi il est parti du marché, le virus ? il voulait retourner dans la forêt ?
– euh… oui sans doute, je ne sais pas trop…
– et pourquoi les animaux du marché qui pouvaient pas se confiner ils ont pas été tous mourru ?
– pas tous morts tu veux dire ? Ils n’ont même pas été malade figure- toi ! ce virus chez les animaux il est gentil. Mais après quand il passe dans le corps d’un humain il est tout vénère d’ avoir raté la forêt, alors il sort les dents et devient méchant…très méchant !
– mais pourquoi il est pas resté en Chine?
– lui, tu sais, il est très fort mais il a une faiblesse c’est qu’il n’a pas de jambes. Alors il se laisse porter par les autres. Donc les humains se sont déplacés et lui avec. Et comme les humains vont partout il est partout maintenant.
– mais comment on est sûr que ça vient de ce marché aux animaux ? parce que j’ai vu un reportage sur des élevages d’animaux, ben eux aussi ils sont confinés… mais par milliers ! et la… comment tu dis quand on va se promener? ah oui … la distanciation sociale…Ben  elle y est pas la distanciation sociale !
– en fait tu as raison, on n’est pas sûrs que ça vient des animaux sauvages. On dit que c’est une possibilité….
– mais quand il y avait des maladies comme ça  qui tuent plein de monde avant les avions et avant internet, comment on faisait pour savoir d’où venait le virus ?
– on ne savait pas ! mais faut avouer que ça ne nous aide pas beaucoup de savoir pour l’instant… Et comme on ne savait pas, qu’on ne comprenait pas, qu’on ne savait même pas ce que c’est, un virus, eh bien on disait que c’était une vengeance divine. On pensait qu’on n’avait pas été assez respectueux des Dieux et qu’ils nous punissaient… On s’accusait de la faute !
– ben, c’est mieux que d’accuser les autres sans preuve, non ?
– …oui… peut-être…
– c’est comme moi quand je tombe, j’accuse toujours quelqu’un alors qu’en fait je me suis juste pris les pieds dans le tapis !
– … tu as raison… on a besoin de faire porter la faute de ce qu’il nous arrive à quelqu’un. On appelle ça un bouc émissaire . Ça nous évite de trop réfléchir à notre responsabilité. À ce qu’on a fait de travers.
– et alors c’est quoi qu’on fait de travers ?
– oups, la liste est longue ! par exemple là les Chinois ils ont fait des grandes villes sans s’occuper des chauve-souris et des pangolins qui n’avaient plus assez place pour…
– c’est ça ! encore la faute des Chinois !
– euh.. non.. t’as raison. C’est pareil partout. Les humains prennent trop de place….
– et les élevages d’animaux ? on fait pas de travers ?
– si, je crois bien que si…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *