Insomnies

Le lit s’ouvre

Je m’engouffre

Je me blottis dans ma peau

Dans mes cendres .

La tête s’agite et mon crâne palpite

Je ne dors plus

La chouette est revenue.

Elle veut danser

Elle se glisse contre ma peau nue

Me caresse les paupières et m’énumère les mystères de la terre.

L’océan de ma raison se déchaine

Libère mes chaînes.

Pensées qui se bousculent

Corps qui se lèvent, bras qui se tendent

Gorges qui déploient l’échos du  désarrois de la roche blanche.

Nos Vagues à l’âme prennent l’écume, quittent mes pensées.

 A présent elles dansent sur l’océan .

Cet océan c’est vous .

#24 mars 2020#

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *