Car pendant ce temps là, Roselyne Bachelot riait sous cape, se délectant de la certitude que de toute façon, les avant-gardes auront toujours raison.

#RememberH1N1Bastardos aurait-elle écrit sur le mur de l’INVS, ivre de colère et de calva.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *